Les limites de l’Arduino

Accueil/News/Les limites de l’Arduino

Les limites de l’Arduino

Michail est un grand fou, il s’est mis dans la tête d’essayer d’overclocker sa carte Arduino UNO avec de l’azote liquide.

Il a légèrement modifié la carte pour pouvoir injecter une horloge variable entre 16 Mhz et 100 Mhz, et il refroidit l’ensemble à -196°C afin de voir la limite en stabilité de cette petite carte dédiée au DIY.

Pour vérifier la stabilité, un programme tourne en boucle en réalisant des phases d’écriture/lecture dans la RAM et affiche le résultat sur un écran LCD.

[justified_image_grid]

experience-overclock-de-arduino-uno-avec-de-azote-liquide

[/justified_image_grid]

Avec une température si basse, Michail nous explique que plusieurs phénomènes se produisent comme :

 

  • Les condensateurs électrolytiques deviennent inopérants.
  • Les diodes augmentent leur chute de tension de près de 50%.
  • Les LED changent de couleur.

Au final, après quelques petits problèmes, comme la baisse de tension pour le rétro-éclairage du LCD, Michail est arrivé à la limite de 65,3 Mhz

Voici la vidéo de cette expérience :

Source
2016-12-20T11:38:23+00:00 8 septembre, 2013|Categories: News|

Aucun commentaire

  1. Quentin 9 septembre 2013 à 10 h 48 min␣- Répondre

    Whaou elle doit carburer après l’arduino ! L’auteur de la vidéo a t il fait divers test pour savoir dans quelle mesure on gagne en performance après un petit overclock ?
    A propos i je veux le faire chez moi je fais comment ? Faut toucher au kernel ?

    • arnaud39 18 septembre 2013 à 13 h 16 min␣- Répondre

      Je pense en effet que c’est au kernel qu’il faut toucher, mais de toute façon cette pratique n’est pas assez bénéfique pour en justifier les moyens nécessaires ainsi que les risques encourues

  2. Rich06 16 septembre 2013 à 21 h 00 min␣- Répondre

    Personnellement je ne vois pas de but pour un utilisateur quelconque de pratiquer l’overclock sur sa carte Arduino. Après l’expérience en elle même est intéressante et nous en apprend plus sur son architecture et (comme vous le dites) ses limites.

    Amicalement

  3. Zapatta 23 octobre 2013 à 4 h 18 min␣- Répondre

    Michail est un kamikaze, pas de gants, bord de la table, des étagères encombrées dessous et ses petits genoux tout prés, et tout ça dans un sac plastique en équilibre !!! Y’a pas que les limites de la carte qui sont chatouillées 😛

Laisser un commentaire